Quel bois utiliser

 Les feuillus durs (chêne, hêtre, frêne, châtaignier, charme, noyer, fruitiers, etc.) fournissent un bois de chauffage de meilleure qualité, qui dégage plus de chaleur en brûlant plus longtemps que les résineux.

Le critère de l'humidité est essentiel car il intervient directement sur le contenu énergétique.
Entre un bois sec prêt à l'emploi (moins de 20 % d'humidité rapportée à la masse brute) et un bois fraîchement coupé (45 % d'humidité rapportée à la masse brute), l'énergie est deux fois moindre !
Il faut également savoir qu’utiliser un bois humide entraîne une augmentation des émissions polluantes.

Le bois de chauffage fraîchement abattu, conditionné en 1 m, doit être stocké au minimum 2 ans pour obtenir une combustion optimale. Coupé, fendu et conservé sous abri dans un endroit bien ventilé, le bois sèche plus vite et ce délai est ramené à 1 an.

Toute combustion de bois "souillé" c'est-à-dire traité ou enduit de vernis, de bois de démolition ou de vieux meubles nuit à la longévité de votre appareil et engendre des émissions polluantes et toxiques préjudiciables à la santé.

En résumé : un bon bois de chauffage est un bois "propre" et sec.  

 ENERGIE DIFFUSION conseille l'utilisation du Bois de chauffage certifié NF qui garantit le groupe d'essences, la longueur, le niveau d'humidité et la quantité livrée en stères.
Consultez le site Internet "NF bois de chauffage" pour tout savoir sur la certification et les distributeurs certifiés NF